Innovation dans le domaine du crédit

La crise a cela de bien qu’en forçant à s’adapter à un contexte difficile, elle pousse bien souvent à l’inventivité et à l’innovation, en renouvelant parfois même la distribution des cartes et le rôle des acteurs. En matière d’ingénierie financière, saluons aussi  le désormais célèbre modèle de prêt entre particuliers. Il y avait la société civile pour relayer l’Etat dans ses missions de service public et d’intérêt général, il y aura désormais les particuliers pour pallier la rigueur ou la frilosité des banques en matière de crédit.

Le « crédit communautaire » ou crédit « peer to peer », une initiative à rapprocher des modèles dits de « finance participative » tels que Ulule, KissKissBankBank, et d’autres acteurs de la sphère du crowdfunding. Mais là il ne s’agit pas de proposer aux particuliers prêtant leur argent un investissement pour financer un projet spécifique mais plutôt une autre façon d’épargner. Et le crédit entre particuliers répond aux mêmes attentes que celles auxquelles répond n’importe quel organisme de credit ou de pret personnel comme Sofinco,Banque Casino,BNP Paribas, Banque Accord, Carrefour Banque, Groupama, Cetelem, Cofidis, et bien d’autres qui pourraient vous le proposer… et éventuellement ne pas l’accepter !

L’objet est en effet non pas de remplacer un système bancaire jugé non performant – et d’ailleurs pour ce qui est du prêt à la consommation les intervenants traditionnels proposent une gamme complète de services  –, ou d’accorder un prêt à un particulier non solvable, mais bien de permettre à des emprunteurs qui montrent peu de fiabilité, sinon de visibilité sur leur situation future aux yeux des banques, de bénéficier d’un prêt rapidement et sans avoir à fournir des justificatifs selon des procédures parfois contraignantes. En effet, lors de la souscription à un prêt classique, l’établissement bancaire exige souvent comme garantie une assurance emprunteur que vous pouvez souscrire par le biais de cabinets de courtage tel qu’Asdugrandlyon spécialiste en assurance de prêt et assurance crédit immobilier. Ascourtage, April, Cardif ou les banques elles mêmes proposent également une offre d’assurance de prêt.


Le modèle émerge donc en France, à travers des intervenants comme Prêt d’union et d’autres acteurs associatifs qui travaillent à assouplir le cadre légal et les pratiques un peu rigoristes du contexte français.